DU BASTION DE FRANCE À LA CALLE